les miracles mathématiques

  LE MIRACLE MATHEMATIQUE ET SES TRES GRANDS NOMBRES


1. Écrivons les numéros de tous les versets du Coran, précédés, pour chaque Sourate, du nombre de versets qu'il y a dans la Sourate. Ainsi, la Sourate 1, qui contient sept versets, sera représenté par le nombre 7 1234567. Le but est de former des très longs nombres en écrivant les numéros de versets les uns à côté des autres. Pour avoir le nombre représentant la Sourate 2, écrivez le nombre de versets qu'il y a dans cette Sourate, c'est à dire 286, et faîtes le suivre de tous les numéros de versets qu'elle contient. Ainsi, le nombre qui représente la Sourate 2 ressemblera à ceci :
286 123456...284285286. Les deux nombres représentant les deux premières Sourates sont :
7 1 2 3 4 5 6 7 & 286 1 2 3 4 5 ... 284 285 286.

En assemblant ces deux nombres pour qu'il ne forme plus qu'un seul nombre représentant les deux premières Sourates, on obtient :

7 1 2 3 4 5 6 7 286 1 2 3 4 5 ... 284 285 286.

Continuez l'opération jusqu'à ce que chaque verset du Coran soit écrit, le tout forme un très grand nombre incluant tous les versets du Coran. Ce nombre qui représente tout le Coran est un multiple de 19 et est composé de 12692 chiffres, ce nombre est f'ailleurs aussi un multiple de 19.
 
7 1234567 286 12345 ... 286 ... 5 12345 6 123456


 
Premier nombre : Ce très long nombre est composé de 12692 chiffres (19 x 668) et inclus
tous les versets du Coran. Le nombre de versets dans chaque Sourate précède ses numéros
de versets. Un programme mathématique spécial qui divise les nombres très longs a montré
que ce très long nombre est multiple de 19.

2. Au lieu de mettre le nombre total de versets dans chaque Sourate au début de la Sourate, mettons le à la fin de chaque Sourate. Ainsi, le nombre représentant la Sourate 1 ressemblera à ceci : 1234567 7, au lieu de 7 1234567. Le nombre représentant la Sourate 2 ressemblera à ceci  123456...284 285 286 286 au lieu de 286 12345... 284 285 286. Le nombre représentant les deux premières Sourates ressemblera à ceci :

1 2 3 4 5 6 7 7 & 1 2 3 4 5 ... 284 285 286.

En assemblant les deux nombres pour former un nombre plus grand représentant les deux premières Sourates, on obtient un nombre qui ressemble à ceci :

1 2 3 4 5 6 7 7  1 2 3 4 5 ... 284 285 286 286.

Etant donné que l'on met le nombre total de versets par Sourate à la fin de chaque Sourate, il faut mettre le nombre total de versets numérotés (6234) à la fin du Coran. Les derniers nombres représentent donc la dernière Sourate (123456 6), suivis du nombre total de versets (numérotés) dans le Coran (6234) :

1 2 3 4 5 6 6  &  6234.            Cela donne : 1 2 3 4 5 6  6  6234.

En écrivant ainsi tous les versets de tous les Sourates, on obtient un très long nombre composé de 12 692 chiffres qui est multiple de 19.
 
 
1234567  7  12345 ... 286  286  12345 5 ... 123456   6    6234


 
Deuxième nombre : Les numéros de tous les versets de toutes les Sourates, suivis du nombre
de versets par Sourate. Les 11 derniers chiffres repésentés ci-avant sont les 6 versets de la
dernière Sourate , suivis du nombre de ses versets (6) et suivis du nombre total de versets
numérotés dans le Coran (6234). Ce très long nombre, écrit intégralement, est un multiple de
19.

3. Incluons le numéro de chaque Sourate.

Écrivez le numéro de tous les versets de chaque Sourate, suivis du numéro de la Sourate, suivis du nombres de versets de la Sourate. Ainsi, le nombre représentant la Sourate 1 ressemblera à ceci : 1 2 3 4 5 6 7  1  7. Le nombre représentant la Sourate 2 ressemblera à ceci : 1 2 3 4 5 ... ... 284 285 286  2  286. Le nombre représentant la dernière Sourate (n° 114) ressemblera à ceci : 1 2 3 4 5 6   114   6. A nouveau, on ajoute le nombre total de versets numérotés (6234) à la fin. Ce nombre représentant tout le Coran est un multiple de 19; il ressemble à ceci :
 
1234567  1  7  12345 ... 286  2  286  ... 123456  114  6  6234


 
Le troisième nombre : Le numéro de chaque verset, suivi du numéro de la Sourate et
du nombre de versets dans le Sourate. On ajoute le nombre total de versets à la fin.
Ce très long nombre (composé de 12930 chiffres) est multiple de 19.

4. Au lieu de mettre le nombre de versets dans chaque Sourate après la Sourate, mettons le devant la Sourate. Ainsi, le nombre représentant la Sourate 1 ressemblera à ceci :
7  1234567  1, au lieu de 1234567  1  7, et le nombre représentant la Sourate 2 ressemblera à ceci : 286 12345...284 285 286  2, au lieu de 12345 ... 284 285 286 2 286. Ce très long nombre représentant le Coran est un multiple de 19.
 
7 1234567 1 286 123456 ... 286 2 ... 6 123456 114 6234


 
Le quatrième nombre : Le nombre total de versets de chaque Sourate est suivi des
numéros de tous les versets de la Sourate et enfin du numéro de la Sourate. Les 14
derniers chiffres correpondent au nombre de versets dans la dernière Sourate (6),
suivis des numéros des six versets (123456), du numéro de la Sourate (114) et du
nombre total de versets numérotés dans le Coran.
Ce très long nombre (composé de 12930 chiffres) est un multiple de 19.

5. Ecrivons le numéro de tous les versets de chaque Sourate, suivis de la somme des numéros de ces versets. La Sourate 1 se compose de 7 versets et la somme des numéros de versets  est 1+2+3+4+5+6+7  =  28.  Ainsi, le nombre représentant la Sourate 1 ressemblera à ceci : 1234567 28.

La somme des numéros de versets de la Sourate 2 est 41041 (1+2+3+ ... +286). Ainsi, le nombre représentant la Sourate 2 ressemblera à ceci : 12345 ... 284 285 286 41041.

Le nombre représentant la dernière Sourate, composée de 6 versets, ressemblera à
ceci :
 
1234567  28  12345 ... 284285286  41041 ... 123456  21.


 
Le cinquième nombre : Le numéro de tous les versets de chaque Sourate, suivi
de la somme des numéros de ces versets nous donne un nombre composé de 12836
chiffres qui est multiple de 19.

6. Remarquablement, si l'on prend le "cinquième nombre," et que l'on mette la somme des numéros de versets de chaque Sourate devant les numéros de versets de la Sourate au lieu de le mettre après, on obtient toujours un multiple de 19.
 
 
28  1234567  41041  12345 ... 285286 ...  21  123456


 
Le sixième  numéro : Si l'on met la somme des numéros de versets devant la Sourate
au lieu de le mettre après le Sourate, on obtient un très long nombre (composé de
12836 chiffres) qui est aussi un multiple de 19.

7. Même en écrivant les Sourates à l'envers, c'est à dire, en commençant par la dernière Sourate et en terminant par la dernière Sourate, et en plaçant la somme des numéros
de versets après les versets de chaque Sourate, le nombre ainsi obtenu est toujours un
multiple de 19.
 
123456  21  12345  15  ... 12345 ...  286  41041  1234567  28


 
Le septième nombre : en inversant l'ordre des Sourates - en commençant par la dernière
Sourate et en terminant par la première - et en écrivant le numéro de chaque verset, avec la
somme des numéros des versets de chaque Sourate après ses versets, on obtient un très
long nombre composé de 12836 chiffres. Ce très long nombre est un multiple de 19.

8. Ecrivrez la somme des numéros de versets de tout le Coran (333140), suivie du nombre total de versets numérotés (6234), puis du nombre total de Sourates (114). Chaque Sourate est représentée par son numéro suivi du nombre de ses versets. Les nombres représentant les Sourates 1 et 2 sont 1 7 et 2 286. Le nombre complet, rassemblant toutes les Sourates, composé de 474 chiffres est un multiple de 19.Il ressemble à ceci :
 
333410  6234  114  1  7  2  286  3  200  ...  113  5  114  6.


 
Le huitième nombre : La Somme Totale des numéros de versets (333410) est suivi du
nombre total de versets numérotés (6234), du nombre de Sourate (114), puis des numéros
de chaque Sourate et de leurs nombres de versets.

9. Inversons la place des numéros de Sourates et de leurs nombres de versets telle qu'on peut la voir dans le "Huitième nombre." Ainsi, les nombres représentant les deux premières Sourates ressembleront à ceci : 7  1  &  286  2, au lieu de  1  7  &  2  286. Le nombre entier est composé de 474 chiffres et est toujours un multiple de 19. Il ressemble à ceci :
 
 
333410  6234  114  7  1  286  2  200  3 ... 5  113  6  114


 
NEUVIEME NOMBRE : Inverser la place des numéros de Sourates et de leurs nombres
de versets nous donne toujours un très long nombre qui est multiple de 19.


10. Si l'on écrit la somme des numéros de versets de la Sourate 1 (28), suivie de la somme des numéros de versets de la Sourate 2 (41041), et ainsi de suite jusqu'à la fin du Coran et en mettant le Somme Totale des numéros de versets à la fin, le nombre obtenu (le Dixième nombre) se compose 377 chiffres et est multiple de 19.
 
 
28  41041  20100  ...  15  21  333410


 
DIXIÈME NOMBRE : Les sommes des numéros de versets de chaque Sourate du Coran
sont écrites les une à côté des autres, suivies , à la fin, par la Somme Totale des numéros
de versets (333410). Ce très long nombre (377 chiffres) est un multiple de 19.


11. Qi l'on écrit le nombre de Sourates qu'il y a dans le Coran, suivi du nombre total de versets numérotés (6234), suivis par le numéro de chaque Sourate et la somme de leurs numéros de versets, le long nombre obtenu est un multiple de 19.
 
 
114  6234  1  28  2  41041  3  20100  ...  113  15  114  21


 
ONZIÈME NOMBRE : le nombre de Sourates, suivi du nombre total de versets numérotés, puis du numéro de chaque Sourate et de la somme de ses versets nous donnent un très long nombre qui est multiple de 19.


Au cas où l'on pourrait croire qu'un quelconque paramètre Coranique est laissé sans surveillance au regard de cet impressionnant code mathématique, voyons de nouveaux paramètres.

12. Si l'on écrit le nombre de Sourates du Coran (114), suivi du nombre total de versets numérotés, suivis de la Somme Totale des numéros de versets de tout le Coran (333410), suivis par le numéro de chaque Sourate et de ses numéros de versets, on obtient un très long nombre (12712 chiffres) qui est un multiple de 19.
 
 
DOUXIEME NOMBRE : 114  6234  333410  1  1  2  3  4  5  6  7  ...  114  1  2  3  4  5  6


13. Si l'on écrit les nombres de versets de chaque Sourates les uns à côté des autres, on obtient un nombre composé de 235 chiffres qui est un multiple de 19. Pour le faire, écrivez le nombre total de versets numérotés du Coran (6234), suivi du nombre de versets de chaque Sourate puis terminez en écrivant à nouveau le nombre total de versets numérotés. Le long nombre obtenu ressemble à ceci :

TREIZIÈME NOMBRE :
6234             7  286    200  176       ...        127     ...            5    4    5    6               6234
(total      (4 premières Sourates)   (Sourate 9)    (4 dernières Sourates)     (Total des
des versets)                                                                                                      versets


14. Si l'on écrit le nombre de versets numérotés du Coran (6234), suivi du nombre de Sourates (114), suivis des numéros des versets de chaque Sourate, et que nous terminions avec le nombre de versets numérotés (6234) et le nombre de Sourates (114), le nombre final se compose de 12479 chiffres et est multiple de 19.
 
 
QUATORZIEME NOMBRE : 6234  114  1234567  12345...286  ...  123456  6234  114


15. Un autre long nombre composé de 12774 chiffres est obtenu en écrivant les numéros des versets de chaque Sourate, suivis de la somme, pour chaque Sourate, de son numéro et de son nombre de versets. La Sourate 1 contient 7 versets, et le total 1 + 7 est de 8. C'est pourquoi le nombre représentant la Sourate 1 ressemble à ceci : 1234567 8. Comme la Sourate 2 contient 286 versets, le nombre qui la représente ressemble à ceci : 12345...286  288. On fait la même chose pour toutes les Sourates du Coran. Le nombre entier, pour toutes les Sourates, se compose de 12774 chiffres et est un multiple de 19.
 
 
QUINZIEME NOMBRE : 1234567    8    12345...286    288    123...123456    120
                                               (1 + 7)                  (2 + 286)                      (114 + 6)

Vous trouverez des aspects un peu plus techniques du miracle mathématique dans les Appendices 2, 9, 19, 24, 25, 26, 29 et 37.


 
LA LETTRE Q ET LE MIRACLE MATHEMATIQUE DU CORAN

Le Coran contient 29 Sourates commençant par des Initiales, par exemple la Sourate 2 commence avec A,L,M; la Sourate 50 commence avec "Q" et s'appelle "Sourate Q"; la Sourate 38 commence par "S" et s'appelle "S"; la Sourate 68 s'appelle "La Plume" et commence par la lettre "N",... etc.

14 différentes lettres arabes formant 14 différents ensembles de lettres se trouvent au début de 29 Sourates. (14 + 14 + 29 = 57).

57 est le nombre qui fait référence au Coran dans le Coran = 19 X 3.

Toutes ces lettres sont reliés, d'une manière ou d'une autre, au nombre 19. Nous étudierons ici le cas de la lettre Q.

LA LETTRE CORANIQUE "Q" (Quaff) :

Il y a deux Sourates dans la Coran qui comment avec la lettre "Q" (Quaff). Les Sourates 42 & 50. La Sourate 50 s'appelle "Q" et le premier verset dit : "Q et le Coran Glorieux". Cela tend bien à montrer qu cette lettre "Q" représente le Coran. Voici un résumé des faits composant le Miracle Mathématique en relation avec la lettre "Q" :

1. On trouve 57 fois la lettre "Q" dans la Sourate "Q" (N° 50) et 57 = 19 X 3.

2. L'autre seule Sourate qui commence avec un ensemble de lettres contenant la lettre "Q", la Sourate 42 contient aussi 57 fois la lettre "Q". 57 = 19 X 3.

3. Les deux Sourates commençant avec la lettre "Q" contiennent donc 114 fois la lettre "Q" et comme nous le voyons dans la Sourate "Q", la lettre "Q" symbolise le Coran. 114 est le nombre de Sourates dans le Coran.

4. Comme la lettre "Q" dans chacune des deux Sourates concernées, le mot "Coran" est mentionné 57 fois dans le Coran en référence directe au Coran. 57 = 19 X 3.

5. Le Coran est décrit dans la Sourate "Q" comme étant "Majid" (Glorieux) et le mot "Majid" a une valeur géométrique de (numérique) de 57, = 19 X 3 (M=40, J=3, I=10 & D=4).

6. La Sourate 42 contient 53 versets et 42 + 53 = 95, soit 19 X 5.

7. La Sourate 50 contient 45 versets  et 50 + 45 = 95, soit 19 X 5.

8. On trouve 76 fois la lettre Q dans toutes les versets qui portent le numéro 19 dans le Coran et 76 = 19 X 4.

Tous ces faits sont-ils des coïncidences ? Il n'existe pas de coïncidence dans l'univers que Dieu a créé. Vous avez maintenant une petite idée du Miracle Mathématique du Coran.



 FAITS SIMPLES SUR LE MIRACLE MATHEMATIQUE DU CORAN


Tout comme le Coran lui même, le Miracle Mathématique du Coran va du fait le plus simple au fait le plus compliqué. Les faits simples sont ceux qui peuvent être constatés et vérifiés sans l'utilisation d'aucun intrusment. Les faits compliqués nécessitent l'aide d'une calculatrice ou d'un ordinateur. Les faits suivants ne nécessitent pas vraiment l'utilisation d'aucun instrument pour être vérifiés, mais gardez à l'esprit qu'ils font tous référence au texte original du Coran, c'est à dire le texte en Arabe.

 

1 - Le premier verset 1:1 connu sous le nom de "Basmalla" est composé de 19 lettres.

2 - Ce verset a été révélé aprés le verset 74:30 qui dit "au dessus se trouve 19". Ce n'est pas une coincidence.

3 - Le Coran est composé de 114 sourates, ce qui correspond à 19 x 6

4 - Le nombre total de versets dans le Coran est de 6346, soit 19 x 334 (6234  verset numérotés et 112 verset non numérotés (Basmalla). 6234 + 112 = 6346. Notez aussi que 6+3+4+6= 19

5 - On trouve le "Basmalla" 114 fois dans le Coran, malgré son absence visible au début de la sourate 9 (on le trouve deux fois dans la sourate 27) et 114 = 19 x 6

6 - Du Basmalla manquant de la sourate 9 juqu'au Basmalla suplémentaire de la sourate 27, il y a exactement 19 sourates.

7- Et la somme des numéros de sourates de 9 à 27 (9+10+11+12...+26+27) est de 342, soit 19 x 18

8 - Cette somme (342) est aussi égale aux nombres de mots entre les deux Basmallas de la sourate 27 ! (Et 342 = 19 x 18 comme nous avons vu)

9 - La célèbre première révélation (96:1-5) se compose de 19 mots.

10 - Cette première révélation de 19 mots se compose de 76 lettres, or 76 = 19 x 4

11 - La sourate 96, première dans l'ordre chronologique, se compose de 19 versets.

12 - La première sourate révélée se trouve au sommet des 19 dernières sourates.

13 - La sourate 96 se compose de 304 lettres arabes et 304 = 19 x 16

14 - La dernière sourate révélée (la sourate 110) se compose de 19 mots.

15 - Quatorze différentes lettres arabes forment 14 différents ensembles "d'Initiales Coraniques" ( telle que A.L.M, au début de la sourate 2) et se trouvent au début de 29 sourates. La somme de ces nombres est de 57 (14 + 14 +29) et 57 = 19 x 3

16 - La somme des 29 numéros de sourates où l'on trouve les initiales coraniques est de 822 (2 + 3 +7 + ... + 50 + 68) et 822 + 14 (14 différents ensembles d'initiales) = 836 = 19 x 44

17 - Entre la première sourate où l'on trouve un ensemble d'initiales et la dernière, il y a 38 sourates sans ensembles d'initiales.

18 - Le Coran mentionne 30 différents nombres entiers : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 19, 20, 30, 40, 50, 60, 70, 80, 99, 100, 200, 300, 1000, 2000, 3000, 5000, 50 000 & 100 000.
La somme de ces nombres est de 162 146 = 19 x 8534

Vous aurez peut-être besoin d'une calculatrice pour les deux faits suivants.

19 - Le mot Dieu (Allah) apparaît 2698 fois et 2698 = 19 x 142.

20 - La somme des numéros des versets où le mot Dieu apparaît est de 118 123, c'est aussi un multiple de 19. 118 123 = 19 x 6217

21 - Le message le plus important du Coran est "UN SEUL DIEU". Le mot "UN", en arabe "Wahid", désignant Dieu apparaît 19 fois à travers le Coran.

22 - Le mot "Wahid" lui même (UN) a une valeur numérique de 19. W= 6, A= 1, H=8, D= 4. Ce sont des valeurs bien connues.

23 - Le mot "Coran" apparaît 58 fois dans le Coran, dont une fois en référence à "un autre Coran" dans le verset 10:15. Donc si on l'exclue, on trouve le mot "Coran" (faisant directement référence au vrai Coran) 57 fois à travers le Coran. Et 57 = 19 x 3

24 - Le premier pilier de l'Islam est (comme on peut le lire dans le verset 3:18) : "La Elaaha Ella Hoo". (Il n'y a de Dieu que de que Lui). Cette phrase très importante apparaît dans 19 sourates.
 

Lisez les autres documents concernant le Miracle Mathématique.



 DEUX FAUX VERSETS RETIRES DU CORAN

Appendice 24 de "Authorized English Translation of the Quran" par le Dr. Khalifa.

ON NE PEUT PAS TOUCHER A LA PAROLE DIVINE

Un système mathématique surhumain, profondément ancré dans le Coran, le garde et authentifie le moindre de ses éléments. Dix-neuf ans après la mort du prophète, certains scribes ont ajouté deux faux versets à la fin de la Sourate 9, la dernière Sourate révélée à Médine. Les preuves que vous trouverez dans cet Appendice permettent de le prouver indéniablement, de rendre enfin au Coran sa pureté originelle et de montrer une des fonctions principales du miracle mathématique, celle de protéger le Coran de la moindre distorsion. Ainsi, le code ne rejette QUE les faux ajouts : [9:128, 129].

"Assurément, nous avons révélé ce livre et, assurément, nous le protégerons." [15:9]

Le Coran est le Dernier Testament de Dieu. C'est pourquoi Il a promis de le protéger de la moindre altération. Pour nous prouver qu'Il en est bien l'auteur et que le Coran a été parfaitement préservé, le Tout-Puissant y a inclus un code mathématique. Comme il l'a été prouvé par les preuves physiques présentées dans l'Appendice 1, ce code est au-delà de toute compétence humaine. La moindre altération du Dernier Testament de Dieu est inévitablement destinée à nous sauter aux yeux. Une différence d'une seule Sourate, d'un seul Verset, d'un seul mot et même d'une seule lettre est immédiatement découverte.

Dix-neuf ans après la mort du prophète, durant la règne du Calife `Uthman, une commission de scribes a été nommée pour faire plusieurs copies du Coran destinées être envoyées aux nouveaux pays Musulmans. Les copies devaient être faites à partir à partir de l'original, écrit par la main du prophète Mohammed (Appendice 28).

La commission était dirigée par `Uthman Ibn `Affan, `Ali Ibn Abi Taaleb, Zeid Ibn Thaabet, Ubayy Ibn Ka`ab, Abdallah Ibn Al-Zubair, Saïd Ibn Al`Aas et Abdelrahmane Ibn Al-Haareth Ibn Heshaam. Le Prophète avait bien entendu écrit le Coran dans l'ordre chronologique de révélation (Appendice 23) en laissant les instructions nécessaires pour tout mettre au bon endroit. La dernière Sourate révélée à Médine fut la Sourate 9. Seule la Sourate 110, une très petite Sourate fut révélée (a Mina) après la Sourate 9.

La commission de scribes est finalement arrivée à la Sourate 9 et l'a mise à la place qui lui convenait (selon les instructions laissées par le Prophète). Un des scribes suggéra de rajouter deux versets en l'honneur du Prophète. La majorité des scribes fut d'accord avec lui. Àli, quant à lui, trouva la chose scandaleuse. Il ne cessa de leur répéter, avec véhémence, que la parole de Dieu, écrite par la main de Son dernier Prophète, ne devait jamais subir la moindre altération.

De nombreux documents font référence au désaccord d'Ali, mais je ne citerai et ne reproduirai que la référence la plus connue : AL ITQAAN FEE 'ULUM AL QURAN par Jalaluddin Al-Suyuty, Al-Azhareyyah Press, Le Caire, Égypte, 1318 AH, Page 59 (voyez ci-dessous).

Traduction : On demanda à `Ali : "Pourquoi restes-tu chez toi ?" Il leur répondit : On a rajouté quelque chose  au Coran et j'ai fait le serment de ne sortir que pour la prière tant que le vrai Coran ne serait pas rétabli."

Ce n'est qu'en étudiant les conséquences de ce crime que l'on peut en comprendre la porté:

1. `Uthman fut assassiné et `Ali devint le quatrième Calife.

2. Une guerre qui dura cinquante années éclata entre le nouveau Calife et ses partisans d'un côté et les Mahométans qui ont falsifié les le Coran de l'autre.

3. `Ali mourut en martyre et sa famille, c'est à dire celle du Prophète Mohammed, fut finalement tuée. Seuls quelques femmes et quelques enfants furent épargnés.

4. La tragédie atteignit son point culminant durant l'infâme bataille de Karbala, durant laquelle le fils de `Ali, Hussein, fut massacré avec sa famille.

5. Les Musulmans furent privés du vrai Coran, celui ne contenant pas les deux versets ajoutés, durant 1400 ans.

Les falsificateurs du Coran finirent par gagner la guerre et l'histoire "officielle" qui nous parvint représenta le point de vue des vainqueurs. L'apparente victoire des ennemis de Dieu correspondait, évidemment, à la volonté divine. Deux décennies seulement après la mort du Prophète, les idolâtres qui avaient été vaincus lorsque le Prophète conquit la Mecque (632) AD, retournèrent à l'idolâtrie. Ironiquement, leur idole était, cette fois, le Prophète Mohammed lui-même. Ces idolâtres ne méritaient évidemment pas de posséder le véritable Coran. D'où le martyre des véritables croyants qui tentèrent de rétablir le véritable Coran, et l'apparente victoire de ceux qui falsifièrent la parole divine.

Le premier dirigeant qui régna en temps de paix après cette guerre longue et désastreuse fut Marwan Ibn Al Hakaam (mort en 65 selon le calendrier Hégiren et en 684 selon le calendrier grégorien). L'une des premières choses qu'il accomplit fut de détruire l'original du Coran, celui que le Prophète avec scrupuleusement écrit de sa propre main, craignant qu'il ne soit la cause de NOUVEAUX conflits (voir ULUM AL-QURAN, par Ahmad von Denffer, Islamic Foundation, Leicester, United-Kingdom, 1983, Page 56.] La bonne question à se poser est : "Si le Coran original était identique au Coran qui circulait à l'époque, pourquoi Marwan Ibn Al-Hakam l'a-t-il détruit ?"

En examinant les plus vieux documents Islamiques, nous voyons que les deux faux versets [9:128, 129] ont toujours été douteux. Par exemple, on peut lire dans la fameuse Hadith de Bukhary et le fameux Itqaa de Al-Suyuty que "chaque verset du Coran a été vérifié par de nombreux témoins, les versets 128 et 129 de la Sourate 9 mis à part. Seul Khuzeimah Ibn Thaabet Al-Ansaary les avait en sa possession." Lorsque cet étrange fait fut remis en cause par certains, quelqu'un apporta une Hadith disant que "Le témoignage de Khuzeimah vaut le témoignage de deux hommes !!!"

Étonnamment, les deux faux versets [9:128, 129] sont décrits comme étant "Mequois." (Voir ci-dessous)

Comment ces deux versets  "Mecquois" ont ils pu arriver jusqu'à Khuzeimah, un Musulman "Médinois" qui  ne s'est convertit que tardivement ?! Comment une Sourate Médinoise pourrait-elle contenir des versets Mecquois, alors que tous les versets révélés après l'Hégire (l'émigration de la Mecque) du Prophète sont dénommés : "Médinois." ? Malgré ces contradictions, et bien d'autres  incongruités flagrantes concernant les versets [9:128, 129], personne n'osa remettre en cause leur authenticité. La découverte du miracle mathématique du Coran nous a fait entrer dans une nouvelle ère où l'authenticité de chaque élément du Coran est démontrée. (Appendice 1.)

En l'occurrence, les deux faux versets [9:128, 129]

ont permit de :

1. montrer la principale fonction du système mathématique du Coran.
2.d'apporter des éléments au miracle mathématique.
3. distinguer les vrais croyants des hypocrites (ils suivent les traditions.)

Voici la traduction des deux faux versets :

"Certes, un Messager pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants.  Alors, s'ils se détournent, dis: ‹Dieu me suffit. Il n'y a de divinité que Lui. En Lui je place ma confiance; et Il est Seigneur du Trône immense›. "

 
   
LES PREUVES PHYSIQUES

  
    13. En plus d'aller à l'encontre du code mathématique en ce qui concerne le nombre de certains mots comme vous venez de le voir, les faux versets [9:128, 129] vont aussi à l'encontre de la structure mathématique du Coran. En faisant la somme du nombre de versets de chaque Sourate, des numéros de versets (1 + 2 + 3 + ... + n, n étant le nombre de versets) et du numéro de chaque Sourate, le total cumulé du Coran  entier est de 346199, soit 19x19x959. Ce phénomène confirme l'authenticité de tous les versets, à part celle des deux faux versets [9:128, 129]. Le Tableau 3 vous montre de manière abrégé comment ce nombre a été obtenu. Ce phénomène est impossible si l'on tient compte des deux faux versets [9:128, 129].

Voir Tableau 3

14. En faisant la même calcul que pour obtenir le nombre précédent mais avec les 85 Sourates ne commençant pas par des Initiales, on obtient un nombre qui est multiple de 19. Ce nombre, correspondant au total cumulé des Sourates ne commençant pas par des Initiales, est 156066, soit 19x8214. Ce résultat est basé sur le fait que la Sourate 9 contient 127 versets et non 129. Les données se trouvent dans le Tableau 4. Les deux faux versets aurait rendu cela impossible.

Voir Tableau 4

15. En faisant la somme des numéros de Sourates ne commençant pas par des Initiales et de leurs nombres de versets, du début du Coran jusqu'à la fin de la Sourate 9, on obtient 703, soit 19x37.

Voir le Tableau 5.

Ce phénomène dépend du fait que la Sourate 9 contient 127 versets.

16. En faisant la somme des numéros de Sourates ne commençant pas par des Initiales, de leurs nombres de versets et des numéros de leurs versets; du Bismillah qui manque (9:1) jusqu'à la fin du Coran, on obtient un total de 116090, soit 16x6110. Ces données se trouvent dans le Tableau 6. Si on incluait les versets [9:128, 129] dans le calcul, on aurait 129 versets dans la Sourate 9 et le total serait alors de 116349, ce qui n'est pas un multiple de 19.

Voir Tableau 6

17. En faisant le même calcul que précédemment (numéro 16) pour tous les versets du Bismillah qui manque à la Sourate 9 au Bismillah supplémentaire de la Sourate 27, on obtient un total de 119966, soit 19x6314. Ce phénomène serait détruit, et le total ne serait plus divisible par 19, s'il y avait 129 versets dans la Sourate 9. Étant donné que ce phénomène est aussi lié à l'absence de Bismillah au début de la Sourate 9, les explications détaillées vous sont données sous forme de Tableau dans l'Appendice 29.

18. En faisant les mêmes calculs que précédemment (numéro 16 et 17) du Bismillah qui manque au verset qui mentionne le nombre 19 [74:30], on trouve un total de 207670, soit 19x10930 (Tableau 7). La Sourate 9 doit contenir 127 versets.

Voir Tableau 7

19. La sourate 9 contient 127 versets. La somme des chiffres de 127 est de 1 + 2 + 7 = 10. Voyons tous les versets dont la somme des chiffres est de 10, du Bismillah manquant de la Sourate 9 au Bismillah supplémentaire de la Sourate 27. Si la Sourate 9 contenait 129 versets, le total serait de 2472 au lieu de 2470 (19x130); 2472 n'est pas un multiple de 19 et ce phénomène aurait disparu.

Voyez le Tableau 8.

 
   
20. Ceux qui ont falsifié le Coran voulait nous faire croire que la Sourate 9 contenait 129 versets. Le nombre 129 finit par le chiffre "9."

Voyons quelle est la première Sourate dont le nombre de versets se termine par le chiffre 9 ainsi que la dernière Sourate.

Il s'agit des Sourates 10 et 104. La somme des numéro de Sourates, des nombres de versets par Sourate et des numéros de versets de chaque Sourate; de la Sourate 10 à la Sourate 104 nous donne un total de 23655, soit 19x1245.

Voir Tableau 9.

L'inclusion de la Sourate 9 avec le faux nombre de versets, 129, aurait modifié et la somme des numéros de versets et le total cumulé - la somme des numéros de versets serait de 627 + 129 = 756 et le total cumulé ne sera de 23655 et le code mathématique aurait été violé.
 
21. Les deux faux versets sont les versets 128 et 128 qui se trouvent à la fin de la Sourate 9. Si l'on regarde ces deux nombres, on voit qu'ils se composent en tout de deux chiffres 1, de deux chiffres 2, du chiffre 8 et du chiffre 9.

Observons tous les versets du Coran et comptons tous les 1 que nous voyons dans les versets 1, 10, 11, 12, 13, ..., 21, 31 et ainsi de suite.

Le décompte de tous les 1 est de 2546 (19x134), mais à condition que la Sourate 9 contiennent le bon nombre de versets, c'est à dire 127. Si l'on incluait les faux versets 128 et 129, le total serait alors de 2548, ce qui n'est pas un multiple de 19. Voir Tableau 11.
 

22. Étant donné que la Sourate 9 est une Sourate sans Initiales, regardons les 85 Sourates qui ne commencent pas par des initiales et comptons tous les 1 que nous voyons.

Comme vous pouvez le voir dans le Tableau 10, le décompte du chiffre "1" dans les Sourates sans Initiales est de 1406, soit 19x74. Évidemment, si la Sourate 9 contenait 129 versets, il y aurait deux "1" supplémentaire, à cause des versets 128 et 129 et le code mathématique du Coran n'aurait pas fonctionné.

Voir Tableau 10
 

23. En effectuant les mêmes calculs que ceux que nous venons de voir en ce qui concerne le chiffre "1", comptons tous les "2", tous les "8" et tous les "9" dans tous les numéros de versets du Coran.

Comme vous pouvez le voir dans la Tableau 11, le décompte total des "2", des "8" et des "9" est de 3382, soit 19x178. Cela nous donne un total pour tous les "1", tous les "2", tous les "8" et tous les "9" de 2546 + 3382 = 5928, soit 19x312.

Voir Tableau 11

Dans ce phénomène remarquable, nous avons regardé tous les versets du Coran ainsi que les chiffres composant les numéros des deux faux versets, c'est à dire les versets 128 et 129 de la Sourate 9. Étant donné qu'à eux deux, ils se composent de 6 chiffres, les inclure dans le compte de "1," des "8" et des "9" nous donnerait un total de 5928 + 6 = 5934, ce qui n'est pas un multiple de 19.

 
    24. Le décompte total de tous les chiffres (de 1 à 9) dans tous les numéros de versets des 85 Sourates sans Initiales, en considérant que la Sourate 9 contient 127 versets, est de 27075, soit 19x19x75.

25. Si l'on fait la somme des chiffres composant les numéros de Sourates et leurs nombres de versets, on obtient un multiple de 19; pourvu, bien sûr, que la Sourate 9  contient le bon nombre de versets; c'est à dire 127 et non 129. Pour faire cela, vous faîtes une liste des 114 Sourates du Coran et de leurs nombres de versets. Faîtes la somme des chiffres composant les numéros de Sourates. La somme des chiffres pour la Sourate 10 est de 1 (1+0),elle est de 2 pour la Sourate 11 (1+1), de 3 pour la Sourate 12 (1+2), de 18 (9+9) pour la Sourate 99 et ainsi de suite. Le total pour toutes les Sourates est de 975. On fait la même chose avec les nombres de versets par Sourate. Par exemple, la Sourate 2 se compose de 286 versets. La somme des chiffres composant le nombre 286 est de 2 + 8 + 6 = 16. Pour la Sourate 9, les chiffres composant le nombre de ses versets est de 1 + 2 + 7 = 10. Le total pour les 114 Sourates est de 906. Ainsi, la somme total des chiffres composant les numéros de Sourates et de leurs nombres de versets est 975 + 906 = 1881, soit 19 x 99. Évidemment, cela n'aurait pas été possible si la Sourate 9 avait contenu 129 versets.

Voir le Tableau 12 qui montre un résumé des calculs.

26. Étonnement, si l'on calcule la somme des chiffres des numéros de chaque Sourate et qu'on les multiplie par la somme des chiffres composant leurs nombres de versets (au lieu de faire une addition), on obtient toujours un multiple de 19. Par exemple, la Sourate 2 contient 286 versets. La somme des chiffres de ce nombre est de 2 + 8 + 6 = 16. Multipliez : 2 x 6 = 32, au lieu de faire la somme (2 + 16) comme nous l'avons pour le numéro 25. Faîtes la même chose avec toutes les Sourates du Coran. Le total est alors de 7771, soit 19 x 409. Une nouvelle fois, nous avons la confirmation de la préservation du moindre des versets du Coran et du rejet, par le code du Coran, des deux faux versets.

Voir Tableau 13.
    27. Voici un autre phénomène remarquable : la Sourate 9 porte un numéro impair, et si l'on effectue les même calculs que précédemment pour les Sourates (uniquement) portant des numéros impairs, on obtient un total de 513 (19 x 27), le total en ce qui concerne les versets est de 437 (19 x 23) et le total en ce qui concerne les Sourates et les Versets est de 513 + 437 = 950, soit 19 x 50.

Le Tableau 14 illustre parfaitement cet étonnant phénomène.

 28. Prenons toutes les Sourates contenant 127 versets ou moins. Il en existe 105. La somme des numéros de ces 105 Sourates et des numéros de versets des ces Sourates est de 10963, soit 19x577. La Sourate 9 est la seule à avoir 127 versets.

Voir le Tableau 15.

Si la Sourate 9 avait contenu 129 versets, elle n'aurait pas été inclue dans cette liste de Sourates et le total aurait été de 10827 (10963 - 136), ce phénomène aurait disparu et le code mathématique du Coran n'aurait pas été respecté.

29. Étant donné que la Sourate 9 est une Sourate impaire et que son nombre de versets est aussi impaire, regardons toutes les Sourates dont le numéro et le nombre de versets sont impaires. 27 Sourates correspondent à ces critères. Il s'agit des Sourates : 1, 9, 11, 13, 15, 17, 25, 27, 29, 33, 35, 39, 43, 45, 57, 63, 81, 87, 91, 93, 97, 101, 103, 105, 107, 111, et 113. Elles contiennent respectivement : , 127, 123, 43, 99, 111, 77, 93, 69, 73, 45, 75, 89, 37, 29, 11, 29, 19, 15, 11, 5, 11, 3,
 5, 7, 5, et 5 versets. La somme des numéros de ces Sourates et de leurs nombres de versets nous donne 2774, soit 19 x 146. Si l'on prend le mauvais nombre de versets pour la Sourate 9, c'est à dire 129, le miracle disparaît.
    30. Le bon nombre de versets dans la Sourate 9 est de 127, et c'est d'ailleurs un nombre premier (il n'est divisible que par un ou par lui-même.)

Voyons toutes les Sourates dont le nombre de versets est un nombre premier. Il s'agit des Sourates 1, 9, 13, 33, 43, 45, 57, 63, 81, 87, 93, 97, 101, 103, 105, 107, 111, et 113. Les nombres de versets de chacune des Sourates sont, respectivement, 7, 127, 43, 73, 89, 37, 29, 11, 29, 19, 11, 5, 11, 3, 5, 7, 5, et 5. Si vous faîtes la somme des chiffres composant ces numéros de Sourates, vous obtenez 137; quant à la somme des chiffres composant les nombres de versets par Sourate, elle est de 129. Cela nous donne un total de 137 + 129 = 266, soit 19 x 14.
 

31. Ceux qui ont altéré le Coran, ont rajouté deux versets à la Sourate 9, ce qui a fait qu'elle eu 129 versets. Étant donné que le nombre 129 se compose de trois chiffres et qu'il divisible par 3, regardons toutes les Sourates dont le nombre de versets se compose de 3 chiffres et est divisible par 3. La somme des numéros de Sourates concernées est de 71. Quant à la somme du nombre de versets par Sourate, elle est de765. Cela nous donne un total de 71 + 765 = 836, soit 19 x 44.

Voyez le Tableau 16.

Si la Sourate 9 contenait 129 versets elle aurait été inclus dans ce Tableau et le phénomène aurait disparu.

32. Si la Sourate 9 contenait 129 versets comme ceux qui ont falsifié le Coran ont voulu nous le faire croire, alors regardons toutes les Sourates contenant 129 versets ou plus. 8 Sourates sont concernées.

Voir absolument le Tableau 17.

Si la Sourate 9 avait contenu 129 versets, le nombre total de versets aurait été de
1577 + 129 = 1706, ce qui n'est pas un multiple de 19.

 
    33. Les nombres 127, 128 et 129 ont deux chiffres en commun : "1" et "2." Voyons quelles Sourates ont un nombre de versets composé des chiffres "1" et "2." En faisant la somme des numéros de ces Sourates et de leurs nombres de versets, on obtient 1159, soit 19 x 61.

Voir Tableau 18.

Si la Sourate 9 avait contenu 129 versets, le total aurait été de

1159 + 2 = 1161, ce qui n'est pas un multiple de 19.

34. La Sourate 9 est une Sourate dont le numéro n'a qu'un seul chiffre et dont le nombre de versets contient les chiffres "1" et "2." Il n'y a qu'une seule autre Sourate qui ce trouve dans le même cas; la Sourate 5 est une Sourate à un seul chiffre et elle contient 120 versets. Comme vous pouvez le voir dans le Tableau 19, le nombre total de versets dans ces deux Sourates est de 120 + 127 = 247, soit 19 x 13.

Voir Tableau 19

Si la Sourate 9 contenait 129 versets, le total serait de 247 + 2 = 249, ce qui n'est pas un multiple de 19.

Les preuves présentées ici sont amplement suffisantes, mais il en reste de  nombreuses. Le traducteur vous promet de les rendre disponibles dans les semaines qui viennent.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site